Flux RSS

Daniel Sylvestre en ligne

Publié le

Ça y est, l’illustrateur Daniel Sylvestre a enfin un site! Je vous recommande vivement d’y voguer. C »est aussi l’occasion pour moi de diffuser sur ce blogue presque pimpant, un article précédemment écrit.

J’ai découvert son travail avec Puce, de Elise Turcotte. Et j’ai tout simplement été impressionnée. Très impressionnée. Dans l’ensemble de l’illustration québécoise en littérature jeunesse, Daniel Sylvestre est un souffle nouveau, il est polyvalent, n’évolue pas dans un registre unique. Et surtout, il interpelle le regard, le frappe, ne l’installe pas dans un schéma. D’autant plus que Puce est un tout-carton, et que, bien souvent, ce format se voit confiné à la mièvrerie, au conventionnel et à de nombreux stéréotypes. Cette série est tout simplement magique car elle est lumineuse, poétique. Avec Elise Turcotte à l’écriture, cela n’est pas étonnant!

D’ailleurs à quand de nouveaux Puce? Peu d’éditeurs québécois se lancent dans le tout-carton. On a vraiment besoin d’autre chose que Caillou, Cajoline et consorts!! (petit bémol pour Puce, les couleurs déteignent).

D.Sylvestre est en effet loin des images lisses, confortables, faisant partiesNotdog d’un « déjà vu », du conventionnel, et ce même dans ses oeuvres dites plus « classiques » dans le traitement de l’image, comme la série Notdog de Sylvie Desrosiers, ou encore les Zunik ( Bertrand Gauthier).

Pour moi, il y a surtout son travail avec les romans ados Ma vie de reptile, de Sylvie Massicotte, Ophélie, de Charlotte Gingras et dernièrement Rose, derrière le rideau de la folie avec Elise Turcotte, un album de poésie.

Ici, le travail entre illustrateur et auteures témoignent d’une véritable symbiose. L’univers littéraires devient ici encore plus palpable.

Prenons Ophélie. Ophélie déambule à travers la ville, la marque de ses graffitis, et ce toujours accompagnée de son petit carnet bleu, un carnet d’écriture, son oxygène. La jeune fille est mal dans sa peau, mal dans le monde, mal avec les autres. Elle est mal, tout court. Jusqu’au jour elle es trouve un endroit à elle, un endroit qu’elle va devoir partager. Un endroit où elle va commencer à faire, ou plutôt à créer des liens.

Il y a un grand roman, et cela outre mon admiration sans bornes pour Charlotte Gingras dont j’ai déjà parlé ici, mais il y aussi la façon de rentrer dans ce livre, la façon dont l’illustrateur exploite l’univers littéraire et le fait ressortir.

ophelieLire c’est sentir, ressentir. Les illustrations de Daniel Sylvestre retranscrivent l’univers intérieur du personnage: le désarroi d’Ophélie face à elle-même et face au monde qui l’entoure. Entre les coups de crayons faussement hagards, les mains tatouées, les photographies déstructurées, esseulées, les graffitis, les cris grisonnants du crayon, le lecteur entre littéralement dans l’univers d’Ophélie, jeune fille rêvant d’avoir un endroit à elle, loin de tout, loin des autres surtout et du bruit.

Ce roman est une pure merveille, Sylvestre met en image la force de l’écriture de Charlotte Gingras: entre cri de désespoir, fragilité se dessine la force des mots et des êtres. Les images ne complètent pas le roman: elles sont le roman, elles l’incarnent.

Petit mot rapide sur Ma vie de reptile: ce roman est tout simplement hallucinant, quasi-psychédélique. Suite à ma_vie_de_reptileune chute, un jeune garçon se retrouve à l’hôpital, dans le coma, il s’ identifie à un reptile et entame un dialogue avec…une araignée. Un roman intelligent, surprenant, et bien entendu, aux illustrations fascinantes. Une histoire où l’on se laisse dériver avec bonheur

Lire c’est aussi voir, regarder et apprendre à regarder.


Série Puce, Elise Turcotte, Daniel Sylvestre, éd. la courte échelle, (tout-carton)

Série Zunik, Bertrand Gauthier, Daniel Sylvestre, éd. la courte échelle (albums)

Notdog, Sylvie Desrosiers, Daniel Sylvestre, éd la courte échelle, coll. Roman jeunesse, série Notdog, 368 pages, 13,95$. rééd.

Ma vie de reptile, Sylvie Massicotte, coll Mon Roman, série Hors série, 64 pages, 9,95$

Ophélie, Charlotte Gingras, Danuiel Sylvestre, éd. la courte échelle, coll. Hors collection, série Hors série, 264 pages, 19,95$

  • Finaliste, Prix Alvine-Bélisle 2009
  • Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal 2009
  • Finaliste, Prix du Gouverneur général du Canada, littérature jeunesse (2008)
  • Finaliste, Prix Wallonie-Bruxelles (2008)
  • Deuxième Prix de la Société Alcuin, qui récompense le design de livres canadiens, dans la catégorie livre jeunesse remis à Daniel Sylvestre (2009)

roseRose, derrière le rideau de la folie, Elise Turcotte, Daniel Sylvestre, éd. courte échelle, coll Poésie, Série Hors série, 48 pages, 16,95$

Plus d’infos sur le site de la courte échelle.

Il me semble avoir vu lors de mes pérégrination sur la toile que Daniel Sylvestre avait un site internet. Il est à ce jour introuvable. Alors soit je l’ai rêvé, soit il est en reconstruction, soit à venir (et dans ce cas, je suis médium ;-)) Enfin!!

Publicités

"

  1. Bonsoir,
    J’ai dégoté votre site Internet sur Yahoo par chance, et j’ai trouvé un site Internet très charmant à parcourir.
    Donc je vous dis merci de partager tous ces billets avec nous.
    Continuez longtemps 😉

    Réponse
    • Bonjour, Je réponds tardivement à votre commentaire et je m’en excuse. Merci pour vos gentils mots. Le blogue a été un peu mis de côté mais va revenir!

      Réponse
  2. Bravo pour votre publication.
    D’une manière générale votre blog est très passionnant et on y découvre énormement d’informations.
    Merci beaucoup de partager aussi souvent que possible avec le reste de la communauté.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :