Flux RSS

Exprim’Sarbacane : gagner Daddy est mort… retour à Sarcelles

Publié le

J’ai appris avec bonheur que j’étais la gagnante du concours organisé par Exprim’ Sarbacane sur leur page Facebook. Le principe était d’inventer la suite d’un passage extrait du roman Daddy est mort…retour à Sarcelles pour gagner ledit roman. Bref, je jubile, je bileju, je jubile!

L’extrait était le suivant :

« Éléonore l’aperçut enfin. Fit-elle semblant de ne pas lire la déception sur le visage de son fils, ou est-ce que l’instinct maternel n’était plus en elle qu’une sinistre comédie ? En tout cas, elle griffonna sur ses lèvres un sourire aussi large que glauque et se précipita, les bras largement ouverts, sur lui. Celui-ci recula, refusant le cadeau malodorant. Elle ne poussa pas plus loin son petit jeu, ni spontané, ni sincère.
-T’es pas content d’me voir. Daddy ? »
Et voici ma suite:
– J’le suis tout autant que tu l’es.
Éléonore ricana. Tout en elle sonnait faux, de la racine des cheveux au sourire d’un faux blanc étincelant, des mains aux ongles vernis. Sa mère était faite d’écailles mal ajustées.
Daddy laissa s’installer le silence, histoire de la mettre mal à l’aise. Elle avait toujours vécu pour et par le bruit. Un bruit fait de babillages, d’éructations, de vociférations, de cris. C’était le seul type de langage qu’elle connaissait.
– Pis, tu dis rien à ta mère, depuis tout c’temps ?
– J’suis pas revenu ici pour te raconter ma vie. J’suis juste là pour travailler. J’vais devenir quelqu’un, tu sais.
– Ah ouais ? Et depuis quand tu veux devenir quelqu’un ?
Daddy hésita. Comment dire à sa mère qu’il allait devenir père, lui le petit tocard, le petit roublard ?
Après tout, elle était quand même sa mère, non ? Il lui devait bien ça.
Il prit alors conscience que quoi qu’il puisse reprocher à Éléonore, elle serait toujours là, quelque part, en lui. Comme un poison. C’était donc ça aussi devenir un parent.
Il se jura que lui, il serait un contre-poison. 

Daddy la regarda comme on contemple une relique brisée, et se promit qu’il ne deviendrait pas comme elle. Qu’il serait un père. Un bon père, avec tout ce qu’il faut. Point barre.
– Je vais être père, Éléonore. C’est une petite fille, elle s’appellera Sina. Je vais être père, pis c’est tout ce que va être ma vie à partir de maintenant.

© Alice Liénard
Publicités

"

  1. J’ai eu le plaisir de lire le roman en avant-première, je dois dire que ta suite est très sympa et colle bien avec le roman. Félicitations

    Réponse
  2. Félicitations…! Même dans la diagonale du vide , nous sommes au courant!
    Une suite peu évidente à trouver mais tu as su te fondre dans l’écriture
    avec aisance.

    NB : une petite erreur d’orthographe ou « coquille »: « Daddy la regarda…….et se promi(s) »
    « se promi(s) devrait s’écrire « se promit » : 3ème personne du singulier sous
    entendu Daddy ou il, puisqu’il n’y a pas d’auxiliaire être.
    Bisous!

    Réponse
  3. Bravo pour ce concours.
    Belle suite et belle écriture. Cela me donne envie de lire ce roman pour voir ce que sont vraiment les personnages.
    en tout cas dans ce passage Daddy est plutôt positif et « grand « .
    ( je fais attention à l’orthographe dans mon com’ )

    Réponse
  4. Avec du retard (mais je découvre ton blog!) : félicitations!
    tu avais déjà lu du Insa Sané? parce que t’as suite est vraiment dans l’esprit du roman!
    et alors tu l’as lu sinon Daddy est mort? verdict?
    moi j’ai adoré!

    Réponse
    • Merci!
      Non je n’ai jamais lu Insa Sané, et je n’ai pas encore commencé Daddy est mort. Avant, je veux lire les deux autres. J’en donne des nouvelles prochainement!

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :