Flux RSS

Nuage de mots, nuage Timothée de Fombelle, Gallimard sur un nuage

Publié le

Le mois d’octobre fut riche en rencontres. Ce mois d’octobre est à placer sous le nom Gallimard.

À chaque rentré littéraire, Gallimard Lté organise, comme les autres éditeurs, une présentation de ses nouveautés. Rien d’exceptionnel me direz-vous. La différence est que Gallimard Lté invite, chaque année, des auteurs et organise des évènements autour d’eux. La littérature est véritablement mise à l’honneur. Par deux fois même, puisque Gallimard offre aux professionnels une matinée de présentation de ses nouveautés avec rencontre d’auteurs et/ou d’illustrateurs et une seconde fois à la BANQ où le public est invité.

La rencontre. Voilà le mot clé. L’année dernière c’était Marie-Aude Murail (j’ai d’ailleurs hâte qu’elle revienne, quelle dame, quelle auteure!), et cette année Timothée de Fombelle et Mario Ramos étaient à l’honneur. Timothée de Fombelle!!!

Il est bien sûr toujours très excitant de découvrir les nouveautés de l’école des loisirs, des Grandes personnes, de Gallimard, mais entendre Mario Ramos et Timothée de Fombelle parler de leur travail, c’est tout simplement… l’extase.

Marie Barguirdjian animait ces deux rencontres avec intelligence. De questions, en questions, elle rebondissait et, délicatement, invitait les auteurs à s’ouvrir et partager. Et ce, pour notre plus grand plaisir

En vrac, voici quelques mots de Timothée de Fombelle saisis au vol. J’ai décidé de garder l’instantanéité de ma saisie…


Octobre, cela a été aussi la venue de Michel Van Zeveren, qui était invité au salon du livre de la Péninsule acadienne à Shippagan.

Miahcle van Zeveren est l’auteure de deux albums hilarants que j’aime particulièrement.

Pour la petite histoire, le loup était à l’origine un crocodile, vous voyez le nez biscornu du loup? Il fait penser à la gueule du crocodile, non?

De beaux instants.


On regrette, qu’une fois de plus, les médias fassent l’impasse sur de tels évènements, mais à voir la pauvreté des chroniques en littérature jeunesse dans ceux-ci, je ne suis plus étonnée, mais énervée… À noter, tout de même, deux articles du Soleil sur Mario Ramos.

Advertisements

"

  1. hééé c’est super original ce nuage de mots pour parler de cette rencontre!!

    Répondre
  2. J’aime ton instantané et j’aime ta nouvelle bannière 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :