Flux RSS

« J’aime pas trop les choses bien rangées, j’aime le désordre », ou comment est née la collection Galapagos

Publié le

Je suis sous le charme juste à écouter Thierry Lefèvre parler de la collection « Galapagos »aux éditions L’Archipel. Galapagos va proposer différentes « îles » littéraires: fantasy, histoire, bit-ly, romans noirs, etc. Entendre l’auteur Nicolas Cluzeau introduire le terme « steam punk » à un environnement bit-litt, et Charlotte Bousquet parler de chimères me donne le goût de recommencer à « lire de la littérature mordante ».

J’apprécie aussi la volonté de Thierry Lefèvre de faire ce qu’il appelle de « l’oblique » par rapport à un genre, c’est à dire de ne pas se laisser enfermer dans un carcan et de mélanger les genres justement. Parmi les auteurs on retrouve Nicolas Cluzeau, Béatrice Egémar et Charlotte Bousquet, que du beau monde quoi!

Pour vous faire une idée aussi, je vous invite à visionner cette vidéo tournée par l’équipe de Les Histoires Sans Fin où cette collection prend vit dans les mots de son initiateur et de ses auteurs.

 

 

L’Archipel a publié Le livre des choses perdues, de John Connolly dont j’avais parlé ici

Publicités

"

  1. Cette citation pourrait devenir ma devise !

    Réponse
  2. J’aime déjà cette collection (ou ce label ?) rien qu’avec les noms des auteurs : transfuges temporaires de Courants Noirs chez Gulf Stream, un chouchou !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :