Flux RSS

Oh, Madeleine, Madeline!

Publié le

Sur la page facebook Dessins animés vintage, mise en place et animée par Vincent Cuvellier, j’ai découvert que Madeleine, la petite héroïne de Ludwig Bemelmans, avait aussi fait l’objet de dessins animés. En me plongeant donc dans Madeline (Madeleine en français), je me suis souvenue de trois choses:

1. de mon collier Madeleine

2. de mon bloc-notes Madeleine

3. du livre Le Noël de Madeleine

Mais qui est Madeleine? Madeleine est la plus petite des douze petites filles qui vivent dans une vieille maison parisienne.

«À Paris, dans une vieille maison

Aux murs recouverts de vigne

Vivaient douze petites filles.

Chaque jour, à neuf heures et demie,

Par beau temps ou sous la pluie,

Parfaitement rangées, elles quittaient le gîte.

C’était Madeleine la plus petite.»

Ludwig Bemelmans a écrit six histoires de Madeleine, la première date de 1939. D’où vient le charme de Madeleine? Certains diront que c’est son coté désuet, d’autres que c’est la nostalgie. Pour ma part, je dis que c’est tout simplement parce que Madeleine est une bonne histoire. peut-on arrêter d’utiliser comme argument l’aspect « vieillot » d’un livre pour justifier l’intérêt -l’amour, même- qu’on lui porte? Ludwig Bemelmans a tout simplement créé un personnage qui a à la fois une forte présence narrative et graphique.  D’ailleurs, graphiquement, comme le dit Francesco Pittau sur la page facebook de Dessins animés vintage: « J’adore ses albums… y m’ font marrer ceux qui croient être libres graphiquement aujourd’hui… quand je vois Bemelmans… bref… »

En plus, d’un beau sens de la narration, Bemelmans raconte des histoires où pointe de la fantaisie, de l’humour, du charme, des histoires où les mots créent un instant magique et où les illustrations de Bemelmans donnent coeur à un univers à part entière.

Le Noël de Madeleine est un livre de Noël, certes, mais pour vous en parler nul besoin de faire un résumé de l’histoire, après tout un livre de Noël est un livre de Noël, non?, Les livres de Madeleine, ce sont surtout des livres qui donnent envie de donner la main à ces douze petites filles, et surtout à… Madeleine.

Le Noël de Madeleine, Ludwig Bemelmans, trad. de Michèle et Christian Poslaniec, l’école des loisirs, coll. «lutin poche», 1987

Un billet parfait pour débuter ma participation au challenge « La littérature jeunesse d’hier et d’aujourd’hui », catégorie littérature d’aujourd’hui (c’est-à-dire, à partir de 1985)

Advertisements

"

  1. Quel fabuleux challenge! Je vais suivre ça de près… et peut-être même participer.
    Savez-vous qui a écrit « Le Drôle »…. roman plutôt ancien mais dont j’ai rafolé petite fille.
    Quant à Madeline, c’est définitivement un classique, dans tous les sens du mot!

    Répondre
  2. ah Madeleine…
    je ne connaissais pas non plus les dessins animés!

    Répondre
  3. Mais je ne connaissais pas !

    Répondre
  4. Merci pour l’info sur la page de Vincent Cuvellier, on trouve en effet des pépites !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :