Flux RSS

La littérature jeunesse et les satanées tranches d’âge selon Jean-Bernard Pouy

Publié le

Les satanées tranches d’âge en littérature jeunesse… et pour les « vieux, c’est pour quand?

Publicités

"

  1. J’adore ce personnage !!!

    Réponse
  2. J’adore Pouy ! Le lire autant que l’écouter !

    Réponse
  3. Je le découvre! Qui est-il?? Il m’a bien faire rire dans cette vidéo. Que devrais-je lire de lui, pour commencer?

    Réponse
    • Un auteur de polars entre autres. Je laisse Morgane de Carnets noirs te répondre sous peu pour les conseils. Elle connaît son travail mieux que moi. je le connais de nom, de réputation et par certains extraits et citations.

      Réponse
    • Qui est Jean-Bernard Pouy? bon, ben, est-ce qu’on a deux heures? 🙂 C’est un auteur de polar français plutôt atypique. Il est capable de jouer à la fois sur le sujet en faisant des critiques très sociales de mai 68 par exemple ainsi que des polars engagés, mais il joue aussi beaucoup avec la forme (jeux de mots dans les titres, utilisation de contraintes dans le texte, création de collection en hommage à d’autres). Ce qui fait le bonheur du lecteur, à mon avis, c’est le fait qu’il peut être à la fois très drôle (un de ses personnages est une vache télépathe, un autre un détective sourd et muet) et pourtant très sombre et grave dans ses sujets, le meilleur des deux mondes. Il a, entre autres choses, publié des titres que je ne pourrai citer ici, me trouvant sur un blog de littérature jeunesse mais que les adultes habitués à en entendre d’autres et aimant l’humour licencieux trouveront très drôles (chercher Hegel, Spinoza et Pouy sur Google). Il est enfin le créateur du personnage de Gabriel Lecouvreur, dit Le poulpe, enquêteur libertaire, pour qui des dizaines d’auteurs imagineront des enquêtes, publiées aux éditions de la Baleine.
      Par quoi commencer? grande question. Pour découvrir le Poulpe, on peut lire le premier de la série, « La petite écuyère a cafté ». J’avais aussi beaucoup aimé « 1280 âmes », un texte très original où un libraire part à la recherche des 5 personnages perdus du roman de Jim Thompson, 1280 pop (histoire vraie, le livre intitulé 1280 pop. en anglais a été traduit par 1275 âmes en français! mais où sont donc les cinq dernières?). C’est à la fois drôle et plein d’érudition.
      Trois critiques sur mon blog: http://bit.ly/sGrWrZ, http://bit.ly/yZrOUJ, http://bit.ly/xd3i7w

      Réponse
  4. Il est drole et il a raison : c’est agaçant ces âges sur les livres.
    Mais les parents le recherchent. En bibliothèque, ils sont nombreux à demander qu’on classe les livres (et surtout les romans) par âge.

    Réponse
    • Oui, ce sont surtout les parents. Je pense que la demande pour les tranches d’âge reflètent qu’ils se sentent démunis lorsqu’il se retrouve face à la littérature jeunesse. La solution?- ou plutôt les solutions-: laisser son enfant choisir et demander l’aide de son/sa bibliothécaire ou de son/sa libraire!;-)

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :