Flux RSS
Publié le

Les lauréats des prix Sorcières 2012 viennent d’être dévoilés. J’en ai lu certains, d’autres pas. J’irai donc d’un petit commentaire pour ceux que j’ai lu. Et les autres? À lire, un jour.

Dans la catégorie Tout-petits c’est l’album Un peu perdu, de Chris Haughton, Thierry Magnier, qui l’emporte. Un album au rythme narratif entraînant et sautillant. Les illustrations donnent à l’ensemble une gaieté sans pareil où l’humour et la tendresse prennent toute leur place.

Dans la catégorie Albums, c’est De quelle couleur est le vent? d’Anne Herbauts, Casterman, qui a été choisi. Anne Herbauts offre une fois de plus un album où texte et illustrations sont « frères et soeurs » de poésie et tentent de répondre à la question De quelle couleur est le vent? Album à toucher, à caresser, les pages sont vivantes sous nos doigts. Un album rare. Une entrevue avec Anne Herbauts au sujet de cet album a été réalisé par Les Histoires sans fin.

Dans la catégorie Premières lectures, L’enfant, de Colas Gutman, ill. de Delphine Perret, coll. «Mouche», L’École des loisirs, remporte les suffrages.  Lors d’une promenade à la campagne Léonard voit son statut d’enfant et d’être humain remis en question par les animaux… Un roman plein d’humour où pointe des questions à teneur philosophique et qui renvoie au moment où l’enfant commence à se percevoir comme un individu distinct. Un roman à divers niveaux de lecture: un pour les enfants… et leurs parents.

Dans la catégorie Romans juniors, Mandela et Nelson, Hermann Schulz, coll. Neuf, L’École des Loisirs a été déclaré grand favori. Susane de la librairie Monet le recommande ici.

Dans la catégorie Romans ados, L’innocent de Palerme, Silvana Gandolfi, Les Grandes Personnes, est le grand gagnant. Gaëlle et Lecture jeunesse 83 avaient recommandé ce roman

Enfin, dans la catégorie Documentaires, Chimères génétiques, Julie Lannes, L’Atelier du Poisson Soluble, a été choisi pour cette édition 2012. Je l’avais chroniqué à sa sortie: «C’est d’abord un visuel qui m’a attiré : la couverture de Chimères génétiques et son étrange méduse. Impossible de ne pas être fascinée par cette illustration d’où se dégage une beauté étrange, presque inquiétante. Inquiétante dans ses tons mais aussi parce que l’oeil est incapable de reconnaître ce qu’il voit. On discerne une méduse et une feuille sur sa partie supérieure. Mais qu’est-ce donc? Est-ce animal, végétal? Le titre apporte un début de réponse et la quatrième de couverture donne aussi le ton à cet album “jekyll-hydien”…», la suite par ici.

Un prix spécial est remis à Elzbieta

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements

"

  1. j’aime terriblement l’affiche de David Merveille!

    Répondre
  2. « Un peu perdu » est un album hilarant et très touchant. J’adore !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :