Flux RSS

Une sacoche pleine à craquer

Publié le

Encore une fois, je suis repartie du boulot avec un sac plein à craquer. Impossible de repartir avec un seul album, mais aussi impossible de repartir avec un seul roman…. J’en prends des nouveaux mais aussi des plus anciens.

Un album sans texte qui me fascine. Une vue aérienne de parapluies vagabondant à travers la pluie et se dirigeant vers une destination précise. L’album est accompagné d’un cd, et à l’écoute, on a l’impression d’entendre les plic, ploc, ploc des gouttes de pluie.

Le parapluie jaune, Ryu Jae-Soo, Mijade, 2008.

 

Tiens, cet album me rappelle un autre que j’ai dans ma bibliothèque, et qui me bouleverse à chaque lecture: Le parapluie vert.

Ici, la pluie est plus cinglante, surtout pour un vieil homme décharné. Son seul bien un vieux pot de fer rouillé d’où déborde l’eau de pluie. Quelle force dans les illustrations mais aussi dans les ellipses. Ce viel homme mendie prés de l’école, il se fait hurler dessus, les enfants rient de lui, sauf une petite fille, qui lui laisse son parapluie vert, la seule tâche de couleur dans l’album, le seul éclat. À la sortie de l’école, il a cessé de pleuvoir, le vieil homme n’est plus là. Il a laissé le parapluie de la fillette replié, contre un mur.

 

Le parapluie vert, Yun Dong Jee, Kim Jae-Hong, Didier jeunesse, 2008

 

 

 

Dans ma sacoche, on trouve aussi un album attendu depuis longtemps, Rouge Bala.

Rouge Bala, Cécile Roumiguière, Justine Brax (ill.), Milan, 2010

Un autre, un petit bijou, un moment lumineux. Un album plein d’amour, celui d’une grand-mère et de sa petite-fille. Un album sur la mort, la vieillesse, mais toujours étincellant, car toujours il y a la beauté et le regard de ceux qu’on aime et qui nous aime, comme celui de la petite Marie.

Marie et les choses de la vie, Tine Mortier, Kaatje Vermeire, Le Sorbier, 2010.

On trouve aussi un album sautillant pour les petits bouts

Hop! la balle, Martine Bourre, Didier Jeunesse, 2011.

 

 

Et comme j’ai souvent la tête dans les nuages…

Les nuages, Francine Bouchet, Yassen Grogorov, La Joie de lire, 2010.

 

 

Difficile de se réchauffer pour monsieur pingouin

Pingouin glacé, Constanze v. Kitzing, La Joie de lire, 2011.

 

Des trésors que je voulais montrer aux collègues

La vieille édition de Couleur couleurs, de Kveta Pacovska, Seuil jeunesse, 1993.

 

Ma dernière trouvaille chez Drawn et Quarterly, Play all day, Taro Gomi, Chronicle Books, 2010. Waouhhhh, un peu de bricolage pour mes deux mains gauche.

 

Des romans aussi, mais depuis Terrienne, difficile de trouver quelque chose qui va combler le manque.

Alors, un essai avec Numéro 4 car, autour de moi, les avis divergent….. Et pour moi, c’est un ratage complet!! Trop stéréotypé! J’ai fait une centaine de pages, et lu le reste par bout, Personnages stéréotypés, comme dans un blockbuster américain: le nouveau de l’école qui s’attire les foudres de la star de l’école, et il tombe, bien évidemment, en amour pour l’ex-copine de celui-ci et devient l’ami du gars « étrange » de l’école…. L’action est tout aussi stéréotypée, tout autant que le petit message écolo sous-jacent: des méchants ont détruit notre peuple car leur planète se meurt (« mais nous de notre côté on a sauvé la nôtre du désastre écologique car on avait compris », blablabla), ils vont faire la même chose avec la planète Terre…. Que dire, pour moi, ce roman c’est du vide, aucun contenu, je m’attendais à un ouvrage de science-fiction avec un petit côté « gros film américain », mais en fait tout le roman est ainsi. Le début est habile car le lecteur entre rapidement dans l’histoire mais c’est après que cela se gâte! D’autant plus que question action et rebondissement cela pêche un peu.

Clarabel n’a pas trop appréciée non plus mais a été courageuse, elle a tout lu… contrairement à moi puisque j’ai sauté des bouts…

Numéro 4, Pittacus Lore, trad. de Marie de Prémonville, Flammarion Québec, 2011.

 

 

Peut-être vais-je trouver mon bonheur avec:

Rien de plus précieux que le repos, Yamina Benahmed Daho, Hélium, 2001

 

L’agence Pinkerton, T1: le châtiment des hommes-tonnerres, Michel Honaker, Flammarion, 2011

 

Dons, Ursula K. Le Guin, L’Atalante, 2010

 

Les Haut Conteurs, T1: La voix des rois, Oliver Peru & Patrick Mc Spare, Scrineo jeunesse, 2010.

 

Publicités

"

  1. quand j’emporte des livres chez moi, c’est pareil, il faut toujours qu’il y en ait plusieurs, plein. plus le sac est lourd, mieux c’est…

    après Terrienne, je te conseille le tout dernier de JP Blondel : « (re)play ». c’est une merveille, je l’ai lu d’une traite hier.
    ou alors « ultraviolet » de Nancy Huston, j’en parle aujourd’hui.

    Réponse
  2. Le parapluie vert
    est dans ma bibliothèque nomade (= bibliothèque idéale)
    Rien de plus précieux que le repos
    me fait de l’œil
    …j’attends de te lire !

    Réponse
  3. Bonjour Liceal,
    Merci pour cette présentation !! Une superbe brochette de petits bijoux !
    À chaque fois que je te lis, ça me rappelle le bon temps où j’achetais les livres pour la bibliothèque de mon école … Un plaisir dont je me confessais … avec le ferme propos … de recommencer !
    Au plaisir !

    Réponse
  4. Numéro quatre : éliminé ; Le Parapluie jaune : adopté ! Et encore des hésitations pour les autres… Ton panier est délicieux !

    Réponse
    • Oui, éliminons numéro 4!! J’en parle depuis ce matin avec mes collègues, et je me rends compte que je ne l’aime vraiment pas, mais vraiment pas du tout…

      Réponse
  5. Oh qu’il a l’air beau le premier, je le note!!

    Réponse
  6. Ces albums ont l’air sublime. Même ceux que les parapluies alors que je déteste la pluie, c’est tout dire !

    Bonnes futures lectures

    Réponse
  7. Je recommence … fatiguée la fille ce soir :

    Ces albums ont l’air sublimeS. Même ceux AVEC les parapluies alors que je déteste la pluie, c’est tout dire !

    Bonnes futures lectures

    Réponse
  8. Courage ou masochisme … parfois je me demande ! :/

    J’adore lire des billets comme ça … quel joli étalage !!!

    Réponse
  9. Toujours aussi belle ta sacoche!
    Moi j’ai et j’aime Marie(magnifique) et Pingouin glacé…

    Réponse
  10. Même conseil que Gaëlle ! J’ai moi aussi adoré le dernier Blondel et Ultraviolet de Nancy Huston. Hâte d’avoir ton avis sur « Rien de plus précieux que le repos » que j’ai beaucoup aimé, mais que je ne trouve pas évident à conseiller.
    (et je note le parapluie jaune, il est magnifique, je le veux, il va être commandé dès demain à la librairie!!!!)

    Réponse
  11. Marie…. oh Marie, j’aime cet album !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :